Booba et Kaaris condamnés à 18 mois de prison avec sursis

<>
Les deux rappeurs ont été condamnés à 18 mois de prison avec sursis et à une amende de 50.000 euros pour leur rixe à l’aéroport d’Orly cet été. Ils n’étaient pas présents pour entendre leur jugement.

Booba et Kaaris se sont violemment battus à l’aéroport d’Orly le 1er août.
Ils ont été jugés pour « violences volontaires » et « vol en réunion ».
Le tribunal de Créteil les a condamnés, ce mardi, à 18 mois de prison avec sursis.
Le procureur avait requis une peine de 12 mois de prison avec sursis.

(FILES)(COMBO) This file combo picture made on August 1, 2018 shows French rapper Booba (L) on May 19, 2014, in Cannes, southern France, and French rapper Kaaris (R) on March 25, 2015, in Paris. – The Creteil court house will deliver on October 9, 2018 its sentence in the case of French rappers Booba and Kaaris after a fight at Orly airport on August 1, 2018 that also involved members of their entourage, which caused flight delays and the temporary closure of the hall 1. (Photo by Dominique FAGET and Loïc VENANCE / AFP)

Le tribunal correctionnel de Créteil a condamné ce mardi Booba et Kaaris à 18 mois de prison avec sursis et à une amende de 50.000 euros. Les deux rappeurs avaient été impliqués dans une bagarre qui avait éclaté le 1er août à l’aéroport d’Orly.

La peine est finalement plus lourde que les douze mois de prison avec sursis qui avaient été requis par le procureur le 6 septembre dernier. Les deux rappers n’étaient pas présents au tribunal pour entendre leur jugement.

BOOBA ET KARISS

Un concert devant 40.000 personnes pour Booba dès samedi
Le tribunal a donc décidé d’aller au-delà des réquisitions sans pour autant infliger aux deux artistes une peine de prison ferme. Absents ce mardi lors du jugement, ils ont également été condamnés à une amende de 50.000 euros. Leurs proches, jugés avec eux pour ces faits de violence, ont écopé de peines allant jusqu’à 12 mois de prison avec sursis.

« Le tribunal a rendu une décision d’apaisement, il faut la prendre comme cela », a réagi auprès de 20 Minutes, David-Olivier Kaminski, l’avocat de Kaaris. Celui-ci a indiqué qu’il devait encore appeler son client pour savoir s’il souhaite faire appel de ce jugement. Il dispose de dix jours pour le faire. « Ce jugement consacre des violences croisées », c’est « une décision en grande partie mesurée », a réagi l’avocat de Booba, Yann Le Bras qui lui aussi voulait discuter avec son client de l’opportunité de faire appel de ce jugement




Write a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.