Côte d’Ivoire: Arafat, Ils pouvaient me mettre en prison mais ils ne l’ont pas fait

Arafat lors de son dernier clip vidéo en ligne

Il est annoncé ce week-end à une série de concerts à Yopougon, San Pedro et Bouaké dans les jours à venir.

Il a récemment échangé avec la presse sur ces évènements et n’a pas manqué la question de s poursuite judiciaire pour avoir bastonné l’un de ses danseurs.

Le fils de Tina Glamour remercie d’ailleurs la justice ivoirienne et affirme. « Ils pouvaient me mettre en prison mais ils ne l’ont pas fait. Je dis merci à la justice de Côte d’Ivoire et à tous ceux qui ont analysé mon dossier. Je n’ai jamais été au-dessus de la loi », souligne-t-il.

Aux rumeurs qui font état que le célèbre chanteur du Coupé Décalé a fait un arrangement avec la famille de la victime en leur octroyant la somme de 10 millions de FCFA pour retirer leur plainte, il répond ceci. « Je n’ai rien donné à la famille Naï. Et même si je devais donner quelque chose, je crois qu’il faudrait qu’il me rembourse les 8 ans où j’ai élevé leur enfant. »

Ni les autoritaires judiciaires, sécuritaires et les parents du danseur qu’il a battu n’ont fait aucune déclaration sur la suite de cette affaire 18 jours après que, Arafat Rechercher Arafat ne soit revenu au pays.


Write a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.