SONDAGE. Nouvelle chute pour Macron, seulement 25% des Français en sont satisfaits

Selon le baromètre mensuel de l’Ifop pour le JDD, la cote de popularité d’Emmanuel Macron perd encore quatre points en novembre, à 25% de satisfaits. La chute est encore plus lourde pour le Premier ministre Edouard Philippe, avec une baisse de 7 points, à 34%.



Selon le baromètre mensuel de l'Ifop pour le JDD, la cote de popularité d'Emmanuel Macron perd encore quatre points en novembre, à 25% de satisfaits. La chute est encore plus lourde pour le Premier ministre Edouard Philippe, avec une baisse de 7 points, à 34%. © Reuters Selon le baromètre mensuel de l’Ifop pour le JDD, la cote de popularité d’Emmanuel Macron perd encore quatre points en novembre, à 25% de satisfaits. La chute est encore plus lourde pour le Premier ministre Edouard Philippe, avec une baisse de 7 points, à 34%.

La popularité d’Emmanuel Macron reprend sa descente. Après une accalmie en octobre (il était stable à 29% d’avis favorables), le Président perd 4 points en novembre et ne réunit plus que 25% de satisfaction, selon notre baromètre Ifop*. C’est une fois encore son plus bas niveau qui est atteint. Depuis le début de l’année, le chef de l’Etat a tout simplement perdu dans notre enquête mensuelle la moitié de son capital, puisqu’il était encore à 50% de popularité en janvier.

Emmanuel Macron espérait se relancer en novembre avec sa longue « itinérance mémorielle », mêlant commémorations de l’Armistice et contact direct avec les Français : c’est raté, l’opinion retenant sans doute avant cela la colère sociale qui s’est cristallisée à travers le mouvement des « gilets jaunes ». Le décrochage est le plus prononcé chez les commerçants-artisans-chefs d’entreprise et les ouvriers (-9 points par rapport à octobre), mais aussi chez les moins de 34 ans et les salariés du public. De même, les sympathisants LR ne sont plus que 18% à être bienveillants à son égard (-9) tandis que le Président n’est pratiquement plus porté que par le socle macroniste (84%).

Macron se rapproche des records d’impopularité de Hollande

Evolution de la popularité d'Emmanuel Macron comparée à celle de ses deux derniers prédécesseurs. © Arnaud Focraud (Ifop) Evolution de la popularité d’Emmanuel Macron comparée à celle de ses deux derniers prédécesseurs.

Evolution de la popularité d’Emmanuel Macron comparée à celle de ses deux derniers prédécesseurs. (Ifop)

Les scores enregistrés ces derniers mois par Emmanuel Macron se rapprochent de plus en plus de ceux – historiquement bas dans la Ve République – de François Hollande lorsqu’il était à l’Elysée. En novembre 2013, à la même période de sa présidence, François Hollande recueillait en effet 20% de satisfaction. L’écart n’avait jamais été aussi faible entre le socialiste et son ancien conseiller. D’autant que l’ancien chef de l’Etat était légèrement remonté les deux mois suivants (22%), avant de sombrer pour atteindre 13% l’année suivante, en novembre 2014. Pour rester dans la comparaison, Nicolas Sarkozy avait pour sa part encore 44% de popularité en novembre 2008.

Le Premier ministre n’est pas épargné par la chute, alors qu’il n’avait été jamais autant éloigné de la popularité de son binôme. Edouard Philippe perd même 7 points en un mois et retrouve 34% de satisfaction, comme en septembre. Une autre victime des gilets jaunes? Le chef du gouvernement avait en personne annoncé mercredi plusieurs mesures destinées à compenser la hausse des prix du carburants et à désamorcer la grogne. Là encore raté : il perd dans les mêmes catégories de la population que le chef de l’Etat, avec notamment 11 points de recul chez les 18-24 ans et les commerçants-artisans-chefs d’entreprise. Mais aussi… les sympathisants LR (36%), son ancien parti.

AUSSI SUR MSN : « Macron, t »es foutu ! » : les Gilets jaunes se massent devant le palais de l’Elysée, sous tension




Write a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.